La première

url

Et voilà, je l’ai dit à maman. Elle était fière de moi et m’a prédit puissance et gloire, avant d’avoir lu la moindre ligne. Rien ne remplace une mère (je dis ça, je dis rien mais le 31, j’espère que mes enfants vont enfin s’en apercevoir).

Je me sens comme Carlos quand il a annoncé à Françoise qu’il allait chanter le Papayou et qu’elle lui a répondu « C’est très freudien, ça, mon fils. Bravo ! ».

Vu que c’est un roman qui cause notamment de maternité, mon aveu a du sens. En plus, ma daronne a une liseuse.

Publicités

8 commentaires sur “La première

  1. Oh non ! Moi qui espérais que le roman parlerait de tout sauf de maternité 😉

    J’me demande ce qu’elle a pu lui dire Françoise à Jean-Chrysostome, en vrai.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s