Le temps : mon maître

Image_87-G

Je ne sais pas si je l’ai déjà évoqué mais en matière d’écriture, je suis bipolaire. Je peux être d’une productivité hallucinante comme d’un immobilisme affligeant. J’essaie d’ailleurs de mieux accepter ces passages à vide dont je ne connais la source et qui m’angoissent (car je n’arrive pas à bien en déterminer les raisons et donc si l’inspiration réapparaîtra et quand. En fait elle revient toujours. Oui mais quand ???). Il faut savoir laisser le temps au temps… (mais pas trop !)

Je me suis aperçu aussi que tout comme pour l’amour, en règle générale, en phase ascendante, plus on pratique et plus on a envie de pratiquer.
L’écrit appelle l’écrit.
Seulement le temps n’appelle pas le temps. Et ça, c’est fort dommage !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s