Madame Bovary, c’est moi !

Flaubert

Je suis Charlie Flaubert (les bacchantes en moins). J’essaie de ne plus être Flaubert, de prendre de la distance avec mon personnage principal, de ne pas distiller ma vie, mes réactions, mes valeurs (ok, un peu mais pas trop) dans mon roman. Cette histoire n’est pas la mienne, au sens où je ne relate pas mes souvenirs. Oui mais elle m’appartient, jusqu’à ce qu’elle soit lue par d’autres.

Or paradoxalement l’histoire que j’invente me domine fréquemment. Je lui donne le petit doigt et elle me prend le bras ! Elle vit sa vie. Parfois, c’est sympa ; parfois, c’est chiant. Cette histoire se raconte des histoires…

Mais pourquoi je me prends la tête finalement ? Tout est possible ! Je fais ce que je veux normalement avec mon histoire, à partir du moment où celle-ci est crédible !

Alors ce week-end, je suis allée faire une réserve de dynamite ; je compte faire sauter toutes les barrières : ce ne sera pas mon histoire qui m’empêchera d’écrire une histoire, une qui me plaît, une que j’ai envie de partager. Point.

Publicités

11 commentaires sur “Madame Bovary, c’est moi !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s